Et maintenant, les radars anti-bruit !

Posted by

Source : Coyote

Comme le Royaume-Uni, la France débute cette année une phase d’expérimentation pour les radars anti-bruit. Le but ? Distribuer des amendes aux motards ou automobilistes dont les véhicules sont jugés trop bruyants.

Un amendement anti-bruit pour la loi d’orientation des mobilités

Voitures et deux-roues pourront bientôt être verbalisés pour « comportements routiers bruyants » : c’est que prévoit l’amendement n°2984 de la loi d’orientation des mobilités.

En 2017, des études et sondages montraient que 9 habitants de l’Île-de-France sur 10 étaient favorables à une verbalisation des véhicules trop bruyants. Et 44% d’entre eux se disent indisposés par les bruits des deux-roues.

Les automobilistes et les motards ont cependant du temps pour se mettre en règle. La procédure de contrôle à la volée des niveaux sonores sera d’abord testée pendant deux ans avant que les premières amendes ne tombent.

Au Royaume-Uni, le seuil de verbalisation est aujourd’hui fixé à 74 décibels. En France, les autorités ne se sont pas encore prononcées sur ce point.

Capteur Méduse : le radar anti-bruit développé par Bruitparif

Des radars anti-bruit sont déjà installés à Paris par l’association Bruitparif. Ce dispositif surnommé Méduse utilise 4 microphones et permet d’établir une cartographie des bruits dans sa zone d’installation. Aujourd’hui utilisé pour régler des conflits de voisinages dans des quartiers bruyants, ils seront maintenant utilisés pour les contrôles anti-bruit sur la route.

Ce dispositif innovant permet de « voir » le son et de localiser l’origine de celui-ci. Grâce à ce capteur et à un algorithme puissant, Bruitparif produit aujourd’hui des visualisations à 360° du bruit qui permettent d’identifier les zones de nuisances, et à l’avenir, de repérer les véhicules trop bruyants.

Il reste donc environ deux ans aux amateurs de tuning et aux tarificateurs de pot d’échappement pour se mettre en règle !

Source : Coyote

Pht. Coyote, DR