Bottas retrouve facilement la victoire en Australie

Posted by

Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) a remporté le Grand Prix d’Australie, première épreuve de la saison 2019 de Formule 1.

Il a aussi inscrit facilement le tour le plus rapide en course, qui accorde un point de bonus cette année, Valtteri Bottas a devancé son coéquipier Lewis Hamilton (Mercedes), de 20.886 secondes, et le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), troisième à 22.520 secondes. Il s’agissait du meilleur résultat d’une voiture motorisée par Honda depuis 2008.

Facile victoire de Bottas en Australie. Pht. Dirk Klynsmith / Sutton Images

Pour célébrer ce premier podium obtenu avec le motoriste nippon, Red Bull a repris les mêmes mots que ceux qu’avait employés Fernando Alonso l’année passée, sur cette même piste de Melbourne, quand il avait rallié l’arrivée en cinquième position au volant de sa McLaren-Renault.

« Désormais nous pouvons nous battre » s’est fendue Red Bull dans un tweet publié peu de temps après l’arrivée du Grand Prix d’Australie.

Max Verstappen a retrouvé des couleurs avec le moteur Honda. (Pht. Quinn Rooney/Getty Images/Red Bull Content Pool

Une fois arrivée la Mercedes du britannique dans le parc fermé, les ingénieurs de l’équipe découvraient un problème sur la mécanique du quintuple champion du monde. « Il manque un gros morceau du plancher devant la roue arrière gauche », révélait l’écurie à l’Étoile sur Twitter. On vous laisse imaginer le résultat s’il n’y avait pas eu ce problème ?

Déjà les Mercedes devant, cela promet. Pht. Wolfgang Wilhelm

Les pilotes Ferrari Sebastian Vettel et Charles Leclerc se sont respectivement emparés des quatrième et cinquièmes places, mais à presque une minute du vainqueur. Course terne du coté de la Scuderia, « Il n’y avait aucune adhérence avec les pneus médiums, a déclaré Vettel. On termine à une minute du vainqueur et c’est difficile à accepter, pourtant on sait que la voiture vaut beaucoup mieux que ça. Charles était plus rapide et nous avons le potentiel pour nous battre pour le podium lors des prochaines courses. »

Les Ferrari dans le camp des outsiders ???

Privé de victoires en 2018 après s’être imposé à trois reprises en 2017 lors de ses débuts chez Mercedes, Valtteri Bottas débute donc la saison 2019 de la plus belle des manières en réalisant un carton plein, victoire plus meilleur tour (26 points). Le Finlandais s’installe donc en tête du Championnat du Monde pour la première fois de sa carrière avec huit points d’avance sur Lewis Hamilton (18).

Bottas, deuxième des qualifications, s’est propulsé en tête de la course dès le départ en prenant le meilleur sur son coéquipier Lewis Hamilton, qui s’élançait pourtant en pole position.

Départ du GP d’Australie. Pht. Pirelli

Le Finlandais a rapidement pris ses distances avec ses adversaires et a retardé son changement de gommes, ce qui lui a permis de quitter les stands avec une vingtaine de secondes d’avance sur le Champion du Monde britannique.

En difficulté, Sebastian Vettel, alors troisième, s’est fait dépasser par Max Verstappen peu après la mi-course. Son nouveau coéquipier chez Ferrari, le Monégasque Charles Leclerc, a lui commis une petite erreur en tirant tout droit dans le gazon en début de course, ce qui ne lui a pas permis de s’immiscer dans la lutte pour les quatre premières places avant de revenir sur l’Allemand en fin de Grand Prix… et de rester sagement dans son sillage.

Derrière le Top 5, le Danois Kevin Magnussen (Haas) a réussi à placer la monoplace américaine à la sixième place, alors que son coéquipier le français Romain Grosjean a lui été contraint à l’abandon après une casse de suspension. Il avait avant perdu beaucoup de temps lors de son passage par les stands, le changement de son pneu avant gauche posant problème… bis repetita de la course de l’an dernier.

L’Allemand Nico Hülkenberg (Renault) fini septième, alors que son nouveau coéquipier, le régional de l’étape Daniel Ricciardo, a rapidement été contraint à l’abandon après avoir perdu son aileron dès le départ.

Le Finlandais Kimi Raikkonen (Alfa Romeo) est huitième, le Canadien Lance Stroll (Racing Point) neuvième, et le Russe Daniil Kvyat (Toro Rosso) s’empare du point de la dixième position. Pour sa première chez Red Bull, le Français Pierre Gasly après avoir raté sa qualification, a échoué à la onzième place.

Le podiumPht. Mark Sutton/Sutton Images

Williams a bu le calice jusqu’à la lie, George Russell parvient à surnager, tandis que la course de Robert Kubica est ruinée dès le premier enchaînement par la perte de son aileron avant.

La photo de famille 2019. Pht. Zak Mauger/LAT Images

GP d’Australie ici

Meilleurs tours ici