Bottas en pole à Barcelone, nouvelle première ligne Mercedes

Posted by

Valtteri Bottas (Mercedes) a réalisé sa troisième pole position consécutive cette saison.

Il a aussi réalisé le record du tour en 1’15’406 dès le début de la Q3 pour devancer une nouvelle fois son équipier Lewis Hamilton.

Valtteri Bottas, Mercedes AMG. (Pht. Glenn Dunbar/LAT Images/Pirelli

Les deux pilotes Mercedes ont devancé Sebastian Vettel (Ferrari) et Max Verstappen (Red Bull) qui composeront dimanche la 2e ligne. Charles Leclerc (Ferrari), 5e, et Pierre Gasly (Red Bull), 6e, seront eux en 3e ligne.

« J’ai eu une belle poussée d’adrénaline », a reconnu le pilote finlandais après avoir réalisé son meilleur tour, constatant que « c’est vrai que l’écart est grand ». Il s’agit de la 9e pole position de sa carrière et de sa 3e cette saison pour une à Hamilton.

Top 3 des qualifs. Pht. Jerry Andre/Sutton Images/Pirelli

Le britannique, quintuple champion du monde et champion sortant, a reconnu pour sa part que « Valtteri mérite la pole ». Hamilton compte actuellement un point de retard sur Bottas au championnat alors que les Mercedes ont remporté les quatre premiers Grand Prix de l’année en réalisant le doublé à chaque fois, comme domination, on ne peut faire mieux ! Bottas a remporté deux victoires, tout comme Hamilton.

Lewis Hamilton. Pht. /LAT Images/Pirelli

Mais l’écart est énorme entre Bottas et son chef de file, Mercedes l’explique par une   recharge insuffisante de la batterie qui a perturbé les qualifs d’Hamilton.

« Il n’a pas pu charger sa batterie correctement car il est revenu aux stands en Q2 et son premier run de Q3 a été compromis. Aucun des pilotes n’a progressé au deuxième tour, car la température de la piste est retombée et il y avait aussi de la terre. » explique Toto Wolf.

« Il a abandonné son ultime run lors de Q2 en raison d’un drapeau jaune au virage n°12, ce qui signifie que la batterie n’était pas chargée pour la dernière session, précise Andrew Shovlin, responsable de l’ingénierie.

Nous l’avons donc lancé en piste en premier afin qu’il gère son tour de sortie, mais cela a signifié ensuite que nous avions rattrapé un certain nombre de voitures qui sont sorties plus tard. »

Mais Hamilton reconnait qu’il demeure encore loin d’avoir tout extrait de sa monoplace, bénéficiant de nombreuses évolutions.

« Je n’étais pas assez rapide aujourd’hui et j’ai été incapable de tirer tout le potentiel de la voiture, argumente l’ancien pilote McLaren. J’ai eu du mal avec la voiture tout le week-end, donc je vais devoir regarder dans les détails, trouver comment améliorer mon rythme et continuer à travailler. Et malgré ces soucis Hamilton devance ses rivaux, alors que dire s’il n’y avait pas eu cet « incident » ???

Les Ferrari ont encore manqué le coche à Barcelone, Sebastian Vettel reconnaissant qu’« avec les conditions aujourd’hui nous ne pouvions les égaler ». Il a également concédé que « nous ne sommes pas où nous souhaiterions être ».

Déception pour Vettel.

Charles Leclerc ne peut que reconnaître la nette supériorité des Mercedes, Valtteri Bottas ayant décroché la pole avec plus de 8 dixièmes d’avance sur la première Ferrari, ce qui est énorme.

« Les Mercedes étaient déjà très rapides hier et on savait que ce serait encore le cas aujourd’hui. Il est vrai que l’écart est énorme, a-t-il avoué. Red Bull est également performant, d’autant plus qu’ils gèrent très bien les pneus en course. Nous souffrons un peu dans les virages lents et il faudra trouver une solution pour progresser dans ce secteur. Ce sera une course difficile. »

Entre les monoplaces de la Scuderia se glisse Max Verstappen, toujours aussi constant à bord de sa Red Bull-Honda. Quant à son coéquipier, Pierre Gasly, il partira depuis la 6e place dimanche.

A noter que Daniel Ricciardo (Renault), qui a réalisé le 10e temps, recevra une pénalité de trois places sur la ligne de départ en raison de la collision provoquée avec le russe Daniil Kvyat lors du précédent GP en Azerbaïdjan.

Encore une belle perf. de Grosjean 7e et « best of the rest »

Petite déconvenue pour les McLaren qui semblaient avoir le potentiel au vu des essais libres pour entrer à nouveau en Q3 mais butent au seuil de la dernière phase des qualifications. Lando Norris se classe 11e et passe à 39 millièmes d’une nouvelle apparition dans le Top 10, tandis que son coéquipier Carlos Sainz commet une erreur dans son dernier tour lancé et ne peut faire que 13e. Entre eux se glisse la Toro Rosso d’Alexander Albon. Kimi Räikkönen (Alfa Romeo) et Sergio Pérez (Racing Point) sont les deux autres pilotes éliminés en Q2.

Encore une excellente performance du Thailandais Albon, qui partira 11e sur la grille. Pht. Peter Fox/Getty Images/Red Bull Content Pool

On peut maintenant dire que les Mercedes pilonnent la F1.

Les Qualifs ici

Grille de départ ici