Africa Eco Race, Mathieu Serradori vainqueur à Dakar (Raids)

Posted by

Etape 11

Il y a eu beaucoup d’émotions pour le Serradori Racing Team au moment de voir les deux héros de cette Africa Eco Race sortir du buggy numéro 202.
Après une bataille intense pendant près de dix jours aux côtés du vainqueur de l’année dernière, Mathieu Serradori et Fabian Lurquin (FRA-BEL/MCM) remportent la plus belle victoire de leur carrière. L’équipage franco-belge était très ému de partager ce moment avec leur équipe à l’arrivée, on a même pu voir quelques larmes dans les yeux de Fabian, si fier de parvenir à un tel résultat après de nombreuses années d’efforts et de durs labeurs. Ils terminent deuxième de la spéciale du jour, peu importe le chrono, l’essentiel était bien d’arriver au bout.

Mathieu Serradori et Fabian Lurquin

C’est le buggy de Guillaume Gomez et François Borsotto (FRA/OPTIMUS) qui signe le scratch de cette 11e étape, une dernière victoire importante pour bien finir la course après avoir souffert durant les trois premiers jours à cause de soucis mécaniques. Déçus de ne pas avoir pu se battre pour le podium, l’équipage du team MD Rallye Sport s’est tout de même rassuré lors de cette deuxième semaine mauritanienne.
Vladimir Vasilyev et Konstantin Zhiltsov (RUS/MINI) n’ont donc pas pu réaliser le doublé en remportant à nouveau la course cette année. L’équipage russe termine deuxième au général et a beaucoup souffert du sable mauritanien qui lui a coûté très cher cette semaine.

Pascal Thomasse et Pascal Larroque (FRA/OPTIMUS) s’offrent un dernier podium avant de monter officiellement sur la 3ème marche au Lac Rose.
Malgré tous ses efforts pour accrocher le podium, Gerard De Rooy (NL/IVECO) signe une très belle 4ème place au général pour sa première participation et termine en tête des camions, une trentaine de minutes derrière Pascal Thomasse.

Pascal Thomasse et Pascal Larroque

L’Italie était à l’honneur chez les motos avec la victoire du jour pour Simone Agazzi (ITA/HONDA) juste devant Paolo Ceci (ITA/KTM) le grand vainqueur de cette 10ème Africa Eco Race.

Pour sa 2ème participation, le grand favori de ce rallye a tenu son rang et a été félicité par le double vainqueur Pal Anders Ullevalseter (NOR/KTM) venu sur la ligne d’arrivée pour l’occasion. Contraint d’abandonner à cause de soucis moteurs, le norvégien n’a pas pu rivaliser avec Ceci cette année mais compte bien prendre sa revanche l’année prochaine.

Luis Oliveira (POR/PROTO) a lui tenu à franchir la ligne d’arrivée aux côtés de son compatriote Rui Oliveira (POR/YAMAHA). Les deux portugais prennent respectivement les 2èmes et 3èmes place du général. Une très belle performance pour Luis, plus jeune participant qui à 25 ans fait une entrée remarquée dans le monde du Rallye-Raid.

Luis Oliveira aux côtés de son compatriote Rui Oliveira

ILS ONT DIT…

Mathieu Serradori « Il y aura sûrement encore plus d’émotions demain au Lac Rose. On a vécu une quinzaine magnifique grâce à une grande équipe sans qui nous n’y serions jamais arrivés. Il y a trois ans je ne pensais pas que nous pourrions atteindre un tel niveau surtout face à de grands concurrents comme Vasilyev. »

Pascal THOMASSE : « On est venu pour jouer la gagne, finir sur le podium est un très bon résultat. Je ne fais pas de prévisions pour l’année prochaine, je suis trop jeune ! »

Guillaume GOMEZ : « C’était encore une belle spéciale aujourd’hui, presque parfaite pour nous, ça fait du bien de finir sur une bonne touche avec un bon chrono. On a vécu trois jours maudits au début, c’est dommage, on a tout de suite perdu toute chance de se battre pour le classement mais depuis la Mauritanie on enchaîne les podiums, ça prouve qu’on avait une belle place à aller chercher. Je tiens à féliciter Mathieu Serradori qui a ouvert régulièrement sans traces et qui gagne avec la manière. »

Paolo CECI : « Je suis très content d’avoir gagné cette année, c’était un rêve. C’était vraiment dur cette année mais je m’en suis bien sorti en navigation. Je fais une course presque parfaite et je tiens à remercier ma femme Sarah qui m’a beaucoup aidé et soutenu et bien sûr toute mon équipe. J’ai eu beaucoup de pression dès le départ à Monaco, c’était une course extraordinaire surtout en Mauritanie. »

Simone AGAZZI : « Je suis très satisfait de remporter l’étape aujourd’hui et surtout très content pour Paolo. C’était une très belle course pour l’Italie. Je me souviendrai toute ma vie du sable mauritanien avec ses dunes si difficiles à conquérir. »

Simone AGAZZI

Etape 12, le lac rose accueille ses héros

Dernière journée pour tous les participants de la 10ème édition de l’Africa Eco Race pour mettre à l’honneur tous ceux qui ont réussi à rejoindre Dakar après plus de 6000 kilomètres de parcours. Le Lac Rose a fêté ces héros qui ont tous pu défiler sur le podium devant un public venu nombreux leur faire un triomphe.

Tous les participants ont du quitter le bivouac au petit matin avant même le lever du soleil afin de rejoindre le départ d’une dernière spéciale sans enjeux. Après 230 kilomètres de liaison, c’est sur la plage au bord du Lac Rose qu’ils se sont élancés sur 22 kilomètres sous forme de départs en ligne. Un dernier coup d’accélérateur pour célébrer la fin de la compétition avant de monter sur le podium pour clore définitivement cette 10ème Africa Eco Race. Récompense pour les uns, délivrance pour les autres, cette dernière journée a été fêtée au milieu d’une foule où les habitants du coin et l’entourage de certains concurrents sont venus profiter du spectacle. Mathieu Serradori et Fabian Lurquin (FRA-BEL/MCM) ont ouverts le show en franchissant la ligne d’arrivée les premiers chez les autos pour faire souffler la poussière une dernière fois en dérapant à 360 degrés devant le public.
Une dernière bataille avec Dimitri Vasilyev et Konstantin Zhiltsov (RUS/MINI) sur la plage avant de savourer leur victoire finale.
Les grands vainqueurs de cette édition ont été félicités par le numéro un chez les motos, Paolo Ceci (ITA/KTM) pendant que Gerard De Rooy (NL/IVECO), vainqueur chez les camions, félicitait Tomas Tomecek (CZE/TATRA) pour sa 2ème place.

Des sourires et du champagne

Tous avaient le sourire, ravis d’être réunis une dernière fois pour célébrer leur aventure. Le traditionnel défilé sur le podium a permis aux pilotes de rendre hommage à leur staff en les faisant monter pour une séance photo et une douche au champagne.


Un peu plus loin, les spectateurs ont pu approcher les véhicules faisant la queue, certains enfants ont même pu prendre le volant de certaines voitures le temps d’une photo.
Jean-Louis Schlesser et René Metge avaient eux aussi un large sourire aux lèvres, ravis que cette nouvelle course se soit si bien déroulée.
Jean-Louis était même déjà concentré sur la prochaine édition : « on a déjà des inscrits, et vue la joie des hollandais venus nombreux cette année, ça devrait très vite se remplir. »
Autant du côté de l’organisation que des concurrents, le mot d’ordre était le même malgré la fatigue : « Cap sur l’année prochaine ! ».

Tomecek ce héros Celui-là mérite de rentrer dans la légende. Tomas Tomecek (CZE/TATRA) a réalisé un exploit en s’élançant seul dans son camion depuis Monaco. Plus de 6000 kilomètres plus tard, le triple vainqueur de l’épreuve parvient à terminer sa 8ème Africa Eco Race à la 9ème place. Il a bravé les dunes, s’est sorti de situations parfois compliquées, sans aide et a relevé ce pari fou qu’il s’est lancé pour pimenter un peu sa course.
Il finit 2ème chez les camions derrière Gérard De Rooy (NL/IVECO). « Je suis content comme un enfant, c’est rêve devenu réalité » a-t-il déclaré au pied du podium au Lac Rose.

Les SSV à l’honneur, Jean-Hugues Moneyron et Thierry Maury (SEN-FRA/CF MOTO) seront allés jusqu’au bout de leur objectif. Cet équipage du Team Dakar rêvait de rejoindre leur ville au Sénégal en venant à bout de la course avec leur SSV.
Et pourtant des soucis mécaniques en fin de première semaine sont venus compliquer les choses mais la motivation et la détermination du team composé de deux autres équipages les a menés à bon port. Ils terminent 15ème de l’épreuve et peuvent rentrer en héros au pays.
Mention spéciale à Jean-Claude Ruffier et Jérome Bos (FRA/CAN AM) qui prennent la 26ème place avec au volant le doyen de l’épreuve. A 78 ans il termine son premier rallye-raid… il n’est jamais trop tard !

Gerard De Rooy

Podium T2 Chez les 4×4 classiques c’est la Pologne qui a le mieux roulé sur les 4006 kilomètres de spéciales.
Robert Szustkowski et Albert Gryszczuk (POL/FORD) du team R-Sixteam ont été les plus rapides et remportent le trophée dans leur catégorie et 29ème de la compétition.
Gérard Van Lieshout et Guido Slaats (NL/TOYOTA) sont les 2èmes de la catégorie devant Loïc Frebourg et Franck Boulay (FRA/TOYOTA) qui complètent le podium.

Blackburn, premier des « malle-motos », Rafferty meilleur vétéran Ils étaient neuf à se lancer dans l’aventure en « malle-motos ». Ces pilotes moto qui ne bénéficient d’aucune assistance mais juste d’une malle transportée par l’organisation sont souvent ceux qui dorment le moins sur le bivouac. Ainsi ils retrouvent tous les soirs le minimum vital nécessaire pour rejoindre Dakar et sont livrés à eux mêmes pour s’occuper de leur mécanique.
Parmi eux, Jonathan Blackburn (GBR/KTM) réalise la meilleure performance en prenant la 5ème place. Il a su gérer sa course pour ne pas rentrer tard et surtout ne pas avoir de mécanique trop importante à effectuer afin de se coucher tôt. Ce matin il était soulagé d’en finir et avait surtout hâte de pouvoir récupérer avec une bonne nuit de sommeil.

Nathan Rafferty (USA/KTM) termine juste derrière mais remporte le titre dans la catégorie des vétérans.

Team Ullevalseter, la jeunesse et l’expérience Cette équipe là a encore un bel avenir. Pal Anders Ullevalseter (NOR/KTM) est déjà expérimenté du haut de ses 49 ans et avec deux victoires à son palmarès, même si il compte bien revenir pour essuyer son échec cette année, le norvégien a décidé de faire parler la jeunesse. En tant qu’entraîneur national, il a sélectionné deux jeunes pilotes pour l’accompagner se frotter à l’aventure du désert africain. Felix Jensen et Marius Helmersen ont 26 ans et ont participé pour la première fois de leur jeune carrière à un rallye grandeur nature. La relève norvégienne est assurée avec la belle 4ème place de Felix au classement général.
Une performance d’autant plus remarquable puisqu’il a dû subir une chirurgie des yeux afin de soigner ses problèmes de vue et qu’il a mis un an à s’en remettre. Les trois coéquipiers ont maintenant hâte de revenir l’année prochaine pour laisser parler leur expérience.

Mathieu Serradori

 

Images : Africa Race. Montage : Claude Molinier pour FlashInfoAuto

Images : Africa Race. Montage : Claude Molinier pour FlashInfoAuto

Les Montalbannais Philippe Perry et Philippe Pédeche

Les Philippe ont cassé la pompe à eau à 70 km de l’arrivé de l’étape 11, le camion assistance les ont remorqués pendant 600 km pour rejoindre le lac rose et donc mise hors-course, dommage car ils étaient remontés à la 24e place au classement général.

 

Classement général
Auto :
1. Mathieu Serradori / Fabian Lurquin n°202 (FRA)
2. Vladimir Vasilyev / Konstantin Zhiltsov n°201 (RUS)
3. Pascal Thomasse / Pascal Larroque n°206 (FRA)
Moto :
1. Paolo Ceci n°101 (ITA)
2. Luis Miguel Anjos Oliveira n°114 (POR)
3. Rui Oliveira n°115 (POR)
Camion :
1. Gerard De Rooy / Darek Rodewald / Moi Torrellardona n°400 (NDL)
2. Tomas Tomecek n°401 (CZE)
3. Johannes Van De Laar / Ben Van De Laar / Adolphus Huijgens n°406 (NDL)

Tous les classements sont ici