Africa Eco Race, E5, Kuprianov sort vainqueur de la bataille des Buggies

Posted by

L’ultime étape marocaine de l’AFRICA ECO RACE 2019 composée d’une spéciale de 420 km et d’une liaison de 214 km vers Dakhla, aura été plus intense que ce qu’on aurait pu prévoir. Surtout sur quatre roues où la bataille entre les Buggies a fait rage. Certains sont soulagés de sortir du Maroc. D’autres sont inquiets de ce que va leur réserver le désert mauritanien. Mais tous sont bien décidés à profiter de la journée de repos au bord de l’Océan Atlantique à Dakhla pour reprendre des forces après pratiquement 2000 kilomètres de spéciales au Maroc.

Demain une journée de repos bien méritée

BOTTURI sort du Maroc en leader

Sur sa YAMAHA, Alessandro BOTTURI n’a pas traîné ce matin pour rattraper Pal Anders ULLEVALSETER qui ouvrait la piste avec sa KTM. Une fois le Norvégien rejoint par l’Italien, les deux hommes ont une nouvelle fois roulé ensemble sur 400 kilomètres jusqu’à la ligne d’arrivée balayée par un vent fort. Au final, BOTTURI devance ULLEVALSETER de 1’23’’ et possède désormais 7’26’’ d’avance au général. Derrière les deux hommes forts du Rallye, en prenant la 3ème place du jour devant la KTM de Felix JENSEN, également au guidon d’une machine autrichienne, Martin BENKO s’empare de la 3ème place du général devant Simone AGAZZI. L’Italien a en effet préféré jouer la prudence en attendant de retrouver de bonnes sensations au guidon de sa HONDA, d’autant plus que la spéciale, plutôt rapide, était encore une fois copieuse en navigation. D’ailleurs, la plupart des motards ont roulé à plusieurs aujourd’hui, histoire de collaborer pour ne pas prendre le risque de se perdre et d’arriver tard à Dakhla. La bonne opération du jour est à mettre à l’actif de l’Italien Domenico CIPOLLONE qui prend le 6ème temps de la spéciale et la 6ème place au général devant le Français Philippe CAVELIUS. Jolie performance aussi pour le pilote espagnol Juan Jose CAMPDERA LOZANO, 7ème au scratch et premier des malles moto, ces pilotes sans assistance dont le premier au classement est le Français Stéphane HAMARD en 8ème position au général.

Botturi en tête depuis le début

KUPRIANOV sort vainqueur de la bataille des Buggies

Les Kuprianov vainqueurs de la 5e étape

Lorsque Dominique LAURE et Christophe CRESPO sont sortis de leur OPTIMUS vers 14h00, ils n’affichaient pas la même sérénité que ces derniers jours. Et pour cause, un peu plus d’une minute plus tard, David GERARD et Pascal DELACOUR pointaient le bout du nez de leur OPTIMUS sur la ligne de chronométrage. Cette fois, c’est sûr, ils ne remporteront pas cinq spéciales de suite comme avait pu le faire Jean-Louis SCHLESSER par le passé. D’autant plus que, à peine les caméras de l’équipe de production TV de l’AFRICA ECO RACE en action pour interviewer David GERARD, Sergey et Aleksandr KUPRIANOV franchissaient à leur tour l’arrivée. Sachant qu’ils étaient partis en 6ème position, tout le monde a immédiatement compris que l’OPTIMUS russe venait de faire un gros coup et de remporter la spéciale, 36’’ devant le TAREK de Patrick MARTIN et Didier BIGOT. Un écart des plus minimes après 420 kilomètres d’une spéciale disputée à plus de 110 km/h de moyenne. Un autre OPTIMUS complète le podium du jour. Il s’agit de celui de Jean-Noël et Rabha JULIEN qui terminent à 1’48’’ et reprennent ainsi la 3ème place du général provisoire auto-camion. Un classement toujours dominé par Dominique LAURE et Christophe CRESPO, 22’30’’ devant Jean-Pierre STRUGO et François BORSOTTO. Dans les différentes catégories, avant l’entrée en Mauritanie, chez les SSV, Rudy ROQUESALANE et Vincent FERRY sur CAN AM mènent la danse, tout comme Gérald MOGNIER et Pierre ROUBIN en OPEN sur le Buggy PEUGEOT, François et Stéphane COUSIN en 4X4 et Kenjiro SHINOZUKA & Cathy DEROUSSEAUX en T2.

Laure/Crespo 5e, toujours en tête du général

Elisabete JACINTO impériale en Camion

Le large sourire d’Elisabete JACINTO faisait plaisir à voir lorsqu’elle est descendue de son camion. La pilote portugaise, parfaitement assistée de Jose MARQUES et Marco COCHINHO, a remporté la catégorie camion en s’octroyant le 7ème chrono du jour à 10’06’’ seulement du vainqueur auto. Sachant que l’équipage du MAN s’est arrêté 8 minutes au bout de 3 kilomètres pour ré-emboiter une durite d’intercooler, il s’agit là d’une superbe performance. Un résultat qui leur permet surtout de reprendre la tête du classement général provisoire camion, suite aux ennuis d’embrayage du TATRA de Tomas TOMECEK, remorqué pour sortir de la spéciale. Bonne opération aussi pour Igor BOUWENS, Tom DE LEUW et Ulrich BOERBOOM, 10ème avec leur IVECO et ce malgré un problème de turbo. Les Belges devancent les Hollandais Johan ELFRINK et Dirk SCHUTTEL qui placent leur MERCEDES sur le podium camion pour la première fois depuis le début de l’AFRICA ECO RACE. Au général, Noël ESSERS, Marc LAUWERS et Johan COONINX sont désormais deuxième devant Igor BOUWENS, auteur d’une remontée fantastique.

La pilote portugaise, Elisabete Jacinto, parfaitement assistée de Jose MARQUES et Marco COCHINHO, #404 a remporté la catégorie camion

Ce dimanche 6 janvier 2019, les participants de l’AFRICA ECO RACE vont bénéficier d’une journée de repos à Dakhla, cette langue de sable de l’extrême sud marocain, où la température flirte avec les 25 degrés. De quoi reprendre des forces au bord de l’Océan Atlantique avant la seconde semaine de course dans le désert Mauritanien.

Journée de repos à Dakhla

Classement de la 5e étape : Fort Chacal / Dakhla*

Auto / Camion :

  1. Sergey Kuprianov / Aleksandr Kuprianov n°202 (RUS) 03 :45 :50
  2. Patrick Martin / Didier Bigot n°205 (FRA) + 00 :00 :36
  3. Jean-Noël Julien / Rabha Julien n°208 (FRA) + 00 :01 :48

Moto :

  1. Alessandro Botturi n°103 (ITA) 04 :14 :11
  2. Pal Anders Ullevalseter n°100 (NOR) + 00 :02 :08
  3. Felix Jensen n°102 (NOR) + 00 :18 :35

Classement général*

Auto / Camion :

  1. Dominique Laure / Christophe Crespo n°211 (FRA) 19 :36 :13
  2. Jean-Pierre Strugo / François Borsotto n°203 (FRA) + 00 :22 :30
  3. Jean-Noël Julien / Rabha Julien n°208 (FRA) + 01 :28 :00

Moto :

  1. Alessandro Botturi n°103 (ITA) 20 :46 :08
  2. Pal Anders Ullevalseter n°100 (NOR) + 00 :07 :16
  3. Martin Benko n°109 (SVK) + 02 :02 :08

ILS ONT DIT

Alessandro BOTTURI – YAMAHA – ENERGIA & SORRISI RALLY TEAM – Italie : 1er de la spéciale et du général moto

C’était encore une très belle spéciale avec beaucoup de navigation. J’ai assez rapidement rattrapé Pal Anders ULLEVALSETER. Ensuite, il m’a suivi. Je n’ai pas fait d’erreur de navigation et nous avons roulé très vite. Cette première semaine se termine très bien sur ce magnifique rallye. Je suis prêt pour la Mauritanie où j’espère qu’il y aura encore beaucoup de navigation pour continuer à prendre du plaisir.

Martin BENKO – KTM – SLOVAKIA RALLY TEAM – Slovaquie : 3ème de la spéciale et 3ème du général moto

J’ai beaucoup aimé cette spéciale où nous nous sommes bien amusés en roulant ensemble avec Félix JENSEN. Que le désert du Maroc est beau lorsqu’il est vert comme c’était le cas aujourd’hui. Je suis heureux d’arriver à la journée de repos à Dakhla car je suis très fatigué des efforts consentis au Maroc avec de grandes spéciales difficiles.

Sergey KUPRIANOV – OPTIMUS MD – MD RALLYE SPORT – Russie : 1er de la spéciale et 8ème du général auto-camion

Je suis extrêmement surpris d’avoir remporté cette spéciale. Il s’agit de ma première victoire sur l’AFRICA ECO RACE. La navigation était très compliquée mais compte tenu de ce réusltat, je pense que nous avons réussi à trouver la bonne trace. Je suis vraiment très heureux et j’espère que je vais avoir l’occasion de remettre ça en Mauritanie.

Elisabete JACINTO – MAN – TEAM BIO-RITMO – Portugal : 1ère de la spéciale camion et 1ère du général camion

Quelle joie de gagner aujourd’hui ! Surtout que nous avons été contraints de nous arrêter au bout de 3 kilomètres pour remettre une durite d’intercooler déboitée à cause d’un crampon qui s’est détaché d’un pneu. Nous avons perdu 8 minutes mais j’ai attaqué au maximum tout au long de la spéciale et Jose a parfaitement navigué. Je quitte le Maroc, qui est mon terrain de prédilection, en tête de la course. J’espère que tout se passera bien en Mauritanie où l’on peut perdre beaucoup de temps dans les dunes. En attendant, nous allons profiter du jour de repos pour travailler encore à améliorer le camion pour qu’il soit parfait la semaine prochaine.

Etape 5 moto ici

Etape 5 Auto/Camion ici

Général Moto ici

Général Auto/Camion ici

 

Le bivouac de la journée de repos sera installé à Dakhla

Highlights étape 5, video AER

Dimanche 6 janvier 2019 DAKHLA :

Journée de repos Pour la cinquième année consécutive, le bivouac de la journée de repos sera installé à Dakhla, en bordure de l’Océan Atlantique. Une température agréable et un soleil doré devrait être au rendez vous pour cette pause bien méritée. Cette journée permettra aux équipages de remettre en état leur mécanique, de se régénérer physiquement et de se préparer pour les prochaines étapes en Mauritanie.

Lundi 7 janvier 2019 : Etape 6

DAKHLA / CHAMI : 559,93 km

Liaison : Dakhla / Arzmeilat : 383,36 km

Spéciale : Arzmeilat / Chami : 176,57 km

Arrivée Bivouac

Après un départ très matinal de Dakhla pour rejoindre les postes frontières entre le Maroc et la Mauritanie en tout début de matinée, afin de satisfaire les formalités douanières simplifiées spécialement pour le rallye, les concurrents découvriront une spéciale empruntée à une seule reprise depuis le début de l’AFRICA ECO RACE®. Le parcours, très sablonneux, évoluera le long du Banc d’Arguin. Même s’il ne comportera pas spécialement de difficultés sur le plan technique, la navigation représentera un exercice qui devrait s’avérer bien utile pour les étapes mauritaniennes à venir. L’arrivée de cette petite spéciale se fera directement au bivouac en milieu d’après-midi. De quoi laisser le temps aux assistances de bien réviser les véhicules avant l’étape marathon du lendemain.

Etape 6, lundi 7 janvier
Etape 6

Pht. Rossignol / Cunha / AER