Africa Eco Race, (E1) la première étape pas si tranquille que ça !

Posted by

Mardi 1er janvier 2019, c’est à 6h00 précise que le ferry « GNV CRISTAL » transportant la caravane de l’AFRICA ECO RACE a accosté à Nador dans le Nord du Maroc. Après des formalités douanières un peu plus longues que d’accoutumé en raison de la mise en service d’un nouveau logiciel de saisie des données inauguré pour l’occasion, la course a pu démarrer avec environ deux heures de retard. Un contretemps sans conséquence autre que d’avoir permis aux pilotes de deux roues de trouver une température un peu plus clémente que les sept degrés matinaux.

Africa Eco Race, départ E1

BOTTURI frappe d’entrée

Même si cette spéciale de 90 km ne comportait pas spécialement de difficulté sur le plan technique, René METGE avait prévenu lors du briefing organisé sur le bateau durant la traversée de la Méditerranée, que la navigation ne serait pas simple. Le Directeur Sportif de l’épreuve ne croyait pas si bien dire puisque la majorité des pilotes moto ont copieusement « jardiné » comme ils le disent si bien dans leur jargon pour dire qu’ils ont cherché leur route. Le seul à avoir parfaitement gérer la navigation est l’Italien Alessandro BOTTURI qui, au guidon de sa YAMAHA Officielle, relègue Pal Anders ULLEVALSETER et sa KTM à plus de 6 minutes. Un écart plutôt conséquent sur 90 Km de spéciale mais qui ne devrait pas trop pénaliser le Norvégien, contrairement à Francisco ARREDONDO, lui aussi un des favoris de l’épreuve qui concède pour sa part plus de 30 minutes sur le vainqueur du jour. En revanche, bonne opération pour le Britannique Richard KAYE, qui signe le 3ème temps du jour au guidon de sa KTM.

Alessandro BOTTURI en tête des motards.

LAURE et CRESPO contre toute attente en auto

Partis en tête de la catégorie Auto depuis Ameziane, village situé à 55 km de Nador, Dominique HOUSIEAUX et Arnaud DEBRON n’ont pas été rattrapés sur la piste par leurs adversaires et il a fallu attendre l’arrivée de la 9ème voiture pour se rendre compte que le Buggy OPTIMUS N° 200 venait d’être devancé au scratch pour 58 petites secondes. L’auteur du meilleur temps du jour n’est autre que Dominique LAURE, parfaitement navigué par Christophe CRESPO, eux aussi sur un des sept OPTIMUS du Team MD RALLYE engagés cette année sur l’AFRICA ECO RACE. Une belle performance pour ce gentleman driver, sociétaire du Team « Les Fous du Volant », qui s’était déjà illustré en 2018 en remportant l’étape la plus difficile de Amodjar à Akjoujt en Mauritanie. « Roc et Gravillon », comprenez David GERARD et Pascal DELACOUR, sur un autre OPTIMUS portant les couleurs des « Fous du Volant », complètent quant à eux le podium, devançant au passage le Buggy TAREK MERCEDES de Patrick MARTIN et Didier BIGOT. Il faut descendre à la 7ème place pour retrouver en Auto le premier véhicule 4×4 avec le monstrueux FORD RAPTOR d’Alexey TITOV et Andrey RUSOV, premier de la catégorie T2 des véhicules proches de la série. Les Russes devancent le NISSAN Pick-Up de François et Stéphane COUSIN, bien surpris et heureux de se retrouver dans le top 10. En SSV, entrée en matière réussie pour Jean Hugues MONEYRON et Thierry BERRAZ qui signent un superbe 12ème temps devant le POLARIS RZR du vétéran du rallye Jean Claude RUFFIER. En revanche, sale coup pour Philippe PINCHEDEZ et François BEGUIN qui voient s’envoler toute chance de victoire en SSV après que leur CAN AM soit tombé dans un trou en prenant une coupe pour pouvoir doubler. Aux dernières nouvelles, le véhicule et l’équipage rentreraient sur le camion balai.

Dominique LAURE, Christophe CRESPO en tête

Dans la catégorie Camion, au volant d’un tout nouvel IVECO, le Belge Igor BOUWENS a survolé cette première spéciale en terminant à 11 secondes au scratch du vainqueur Dominique LAURE. Un bel exploit pour ce pilote qui participe pour la première fois à l’AFRICA ECO RACE, après que son père ait ouvert la voie. Belle performance aussi pour la pilote portugaise Elisabete JACINTO qui place son MAN en 2ème position dans la catégorie et se classe à la 4ème place au scratch. Tomas TOMECEK, prudent en raison d’une navigation compliquée pour lui qui est seul dans le camion, complète le podium du jour.

Les camions font aussi le spectacle

Demain, mercredi 2 janvier, après une nuit qui s’annonce des plus glaciales, l’étape de 430 km qui mènera les concurrents de la Momie à Agdal, comportera tous les types de terrain que l’on peut trouver au Maroc. De quoi lancer définitivement cette 11ème édition de l’AFRICA ECO RACE.

ILS ONT DIT

Dominique LAURE – TEAM MD / CAPCOM – BUGGY OPTIMUS : 1er Étape et 1er Général Auto-Camion

On peut dire que cette année 2019 commence bien ! Je suis évidemment ravi de cette victoire mais aussi surpris car nous avons bien roulé mais sans prendre le moindre risque. Félicitation à Christophe, mon co-pilote qui a encore une fois fait de l’excellent travail.

Dominique HOUSIEAUX – TEAM MD RALLYE SPORT – BUGGY OPTIMUS : 3ème Étape et 3ème Général-Auto Camion

Je découvrais l’auto et c’est également la première fois que je roulais avec Arnaud DEBRON. J’ai donc fait preuve de prudence. La voiture est formidable et Arnaud a été parfait car il y avait vraiment moyen de perdre du temps, d’autant plus que nous ouvrions la piste. Aujourd’hui, c’était une espèce de gros prologue. Demain, les choses sérieuses commencent !

François COUSIN – TEAM COMPAGNIE DES DUNES – NISSAN NAVARA : 10ème Étape et 10ème Général Auto-Camion

J’ai participé il y a deux ans à l’AFRICA ECO RACE en SSV. Cette fois nous avons décidé de revenir avec une « vraie » voiture. C’est la première fois que je pilotais ce NISSAN Pick-Up. Je suis agréablement surpris par l’efficacité de l’auto sur cette spéciale parfaite pour une prise en main. Nous sommes évidemment très heureux de ce résultat.

Jean Hugues MONEYRON – TEAM PINCH RACING : CAN AM X3 : 14ème Étape, 14ème Général Auto-Camion et 1er SSV

Je rentre chez moi à Dakar par la piste en participant à cet AFRICA ECO RACE. Je sais que la route est très longue et que les difficultés seront nombreuses. J’y vais donc très tranquillement. Apparemment, aujourd’hui c’était suffisant pour gagner. On va continuer sur ce rythme pour ne rien casser.

Alessandro BOTTURI – ENERGIAN & SORRISI RALLY TEAM – YAMAHA : 1er Étape et 1er Général Moto

Cette première spéciale était très compliquée au niveau de la navigation. Hormis une petite erreur au kilomètre 9, j’ai su trouver les bonnes pistes. Ma YAMAHA est parfaite sur ce terrain et je suis très satisfait de commencer le rallye par une victoire.

Franco PICCO – TEAM FRANCO PICCO RACING – YAMAHA : 24ème Étape et 24ème Général Moto

Comme l’organisation l’avait annoncé, le tracé comportait de nombreux changements de direction avec une multitude de pistes très peu marquées. Comme beaucoup, j’ai perdu pas mal de temps. Mais la route pour DAKAR est encore longue !

Elisabete JACINTO – TEMA BIO RITMO – MAN : 4ème Étape – 4ème Général Auto-Camion

Je suis très heureuse de cette entrée en matière réussie. Le camion est en rodage mais je suis déjà satisfaite du comportement des suspensions qui sont une des clés de la performance sur un camion. Il me tarde vraiment les longues étapes et les grands espaces qui conviennent mieux à mon pilotage.

Classement de la 1ère étape : Nador / La Momie*

Auto / Camion :

  1. Dominique Laure / Christophe Crespo n°211 (FRA) 00 :59 :46
  2. Igor Bouwens / Frits Driesmans / Ulrich Boerboom n°405 (BEL) + 00 :00 :11
  3. Dominique Houssieaux / Arnaud Debron n°200 (FRA) + 00 :00 :58

Moto :

  1. Alessandro Botturi n°103 (ITA) 01 :04 :42
  2. Pal Anders Ullevalseter n°100 (NOR) + 00 :06 :09
  3. Richard Kaye n°141 (GBR) + 00 :10 :02

Classement complet ici

pht. Rossignol / Cunha / AER

Présentation, Etape 2, Mercredi 2 janvier 2019 :

Etape 2
Etape 2

LA MOMIE / FOUM ZGUID : 433,89 km

Transfert : 2,67 km

Spéciale : La Momie / Foum Zguid : 431,22 km

Arrivée Bivouac

Après une nuit où les températures négatives sont fréquentes à cette période de l’année, les participants devraient en prendre plein les yeux en sortant de leurs tentes puisque le majestueux panorama montagneux de la Momie s’offrira à eux, sublimé par l’incroyable lumière du petit matin Marocain. Bien que traditionnelle et bien connue des fidèles de l’AFRICA ECO RACE®, cette deuxième étape comportera un nouveau cordon de dunes et une piste jamais empruntée auparavant. De quoi égayer un début de rallye pas si tranquille qu’à l’accoutumé sur ce secteur sélectif de plus de 400 km. Les bons navigateurs devraient pouvoir tirer leur épingle du jeu, tout comme les pilotes qui devront être vigilants pour se jouer des pièges que comportent toujours les pistes Marocaines. Comme sur la moitié des 12 étapes de cette 11ème édition, l’arrivée se fera directement au bivouac. Un bon moyen d’éviter les problèmes en liaison et de permettre un maximum de récupération.